La MRC de Témiscouata
   
            

L'épicerie est de nouveau ouverte à Biencourt

DATA ART 3494806-620x348Grâce à la volonté de la nouvelle propriétaire, Lucie Rodrigue, à l'implication de citoyens et à la participation de la Municipalité de Biencourt et de la MRC de Témiscouata, l'épicerie du village est de nouveau ouverte dans cette petite communauté de près de 460 habitants.

Biencourt n'avait plus d'épicerie depuis le 31 octobre 2018 et il n'y a pas de dépanneur dans cette localité. Mme Rodrigue, qui réside et opère un restaurant depuis six ans à Lac-des-Aigles, y pensait depuis deux ans. C'est cependant quand l'ancien propriétaire, Magella Bouchard, a fermé l'établissement pour prendre sa retraite que l'opportunité s'est concrétisée. «J'aime beaucoup relever des défis et celui-là en est tout un», a lancé la propriétaire de l'Épicerie Chez Lelou, du nom amical qu'on lui avait décerné à l'école primaire.

La transaction a été officialisée chez un notaire le 24 janvier dernier. Tout est alors mis en branle pour réaliser une première journée d'opération qui a eu lieu le 21 février. «Les gens me disent ''Bravo, vous êtes notre sauveuse''. J'ai vu des clients qui provenaient de Biencourt et de Lac-des-Aigles où il y a seulement un dépanneur», a mentionné Lucie Rodrigue.

L'entreprise créera entre quatre et six emplois, selon la propriétaire. Au-delà de cet apport à la vie économique, l'épicerie du village est un service de base. D'ailleurs, toute la communauté de Biencourt est ravie. «Le maire Daniel Boucher avait tellement hâte, il est même venu dimanche pour nous aider à laver des cannes qui avaient de la poussière», a souligné Mme Rodrigue.

L'Épicerie Chez Lelou opère sous la bannière Marché Ami de Metro. Elle offre à la clientèle les départements de l'épicerie, de la boucherie et du prêt-à-manger de même qu'un service de traiteur. Seule propriétaire, Lucie Rodrigue reçoit l'aide de son mari, son bras droit comme elle l'appelle, André Beaulieu.

APPORT DU MILIEU

L'investissement global s'élève à 215 000 $. Lucie Rodrique a reçu un appui important de la communauté. D'abord, la Municipalité de Biencourt a accordé une subvention de 20 000 $, une première tranche de 10 000 $ déjà versée et une autre semblable qui sera octroyée lorsque le comptoir de prêt-à-manger sera opérationnel.

La MRC de Témiscouata a pour sa part accordé un prêt de 40 000 $ à l'aide de son Fonds éolien. Les gens du milieu ont aussi apporté leur contribution, pour une somme d'environ 30 000 $, dans le cadre d'un programme d'appui financier qui leur sera remboursé à la septième année d'opération sous forme de cartes prépayées. «Ils récupèreront ainsi leur argent, mais sans intérêt», a précisé la propriétaire.

Source: https://www.infodimanche.com/actualites/actualite/356517/lepicerie-est-de-nouveau-ouverte-a-biencourt 

Photo: Lucie Rodrique et son mari André Beaulieu